Emma audio – SCRAP – David Noir 2014 – Texte / Voix / Musique

Emma riait sans qu’on puisse deviner de quoi. Sa bouche formait des mots, mais leurs sonorités étaient inaudibles, absorbées dans la masse, la masse pulpeuse de son visage bien nourri, pareil au masque satisfait d’un Gille de Binche. Je suppose qu’elle continuait à énoncer des sentences comme elle le faisait toujours. Ça la faisait rire. Elle en riait toute seule, malgré son cocard. D’un mois sur l’autre, le visage d’Emma présentait toujours un nouveau cocard, une nouvelle ecchymose, quelque part à la bouche, autour de l’œil ou aux ailettes du nez. Ça ne l’empêchait pas de sourire, ni même de rire à gorge déployée. Peut-être même que d’une certaine manière, ça l’y aidait. De toute façon, nous n’y pensions jamais. Ça aussi, nous nous y étions habitués.