, , , , ,

Faf different

David Noir - Faf different

David Noir - Faf different

Se RACONTER des HISTOIRES, c’est MORT !

Stop à l’idéalisation des humains

Au lieu d’aspirer à grandir, cessons de nous prendre pour ce que nous ne pouvons être. Puisque c’est notre nature et que nous l’avons brandie de tous temps sous tous les prétextes possibles, soyons INTOLÉRANTS mais DIFFÉREMMENT. Reconnaître son propre fascisme naturel, c’est se donner une infime chance d’évoluer en bien. Merci aux fictions populistes de faire l’effort de ne plus servir de vaseline à nos ego en nous vantant l’utopie d’un Amour universel qui serait facile d’accès et sans travail. Mets tes Revendications dans ton cul, Reste chez toi et Réfléchis à ta prétention d’être et au pouvoir merdique dont tu uses quotidiennement. Ça commence par là. C’est toi que tu adules à travers les symboles que tu révères, les figures que tu admires. Il n’y a pas d’idéal collectif suprême.

LES CAMPS DE L’AMOR, une anti religiosité fanatique

3 réponses
  1. Pierre
    Pierre dit :

    Devant les camps de l’amor j’ai été bon public. Comme autant d’anonymes j’ai écouté, j’ai réfléchi, j’ai ri. Mais par-delà ces réactions j’ai jalousé la liberté de l’artiste.

    J’aurais aimé chanter, laisser parler mon animalité, me mettre nu, offrir mon sexe en érection à la vue de tous. Ce qui m’a retenu ce sont les autres, ou plutôt la peur de trop se distinguer des autres, de devoir assumer son humanité devant la force des conventions.

    J’ai peur d’avoir trahi l’art par ma lâcheté.

    Répondre
    • David Noir
      David Noir dit :

      Bonjour, merci beaucoup d’être venu, d’avoir écouté, ri … et de témoigner d’un sentiment. Je ne crois pas néanmoins qu’il faille vous flageller ainsi. Je comprends très bien la sensation de frustration que l’on peut ressentir face à son auto-censure quand il y a possibilité matérielle d’agir. Ce n’est pas de la lâcheté pour autant. La lâcheté, de mon point de vue, serait de nier ce sentiment, de faire comme si c’était si facile. Si ce n’est pas à cette occasion précise, vous aurez et vous avez mille fois l’opportunité d’être davantage vous même tous les jours de la vie et de vous octroyer des espaces de liberté à travers votre capacité à créer ce que bon vous semble sur l’instant. Je ne fais rien de plus et surtout, je ne fais rien d’autre que ce que nous avons tous/toutes la possibilité de faire. L’être humain est un animal imaginatif et plein de qualités créatives. Agir artistiquement est parfois un métier mais c’est surtout une aptitude naturellement humaine pour exprimer ce qui traverse notre conscience et nos pulsions physiques. Si ce n’est pas maintenant, ça sera sans aucun doute demain si le désir persiste. Peu importe l’heure et la forme. Nous avons toute la vie pour ça jusqu’au dernier souffle et selon moi, presque rien d’autre à faire sinon penser et voir. A bientôt.

      Répondre
  2. VIP
    VIP dit :

    Ai bien aimé assister mardi à ta petite université Pute à l’ air.
    Le contenu étant très volatil, envisage de venir en session de rattrapage samedi.
    En attendant aurai des pensées pour toi qui foule camps.
    Bon vent, ne te dégonfle pas et surtout mets les gazes 😉
    Merci David de nous donner à réfléchir avec autant de légèreté.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *