, , , , , , ,

Les Innocents

Les Innocents - David Noir - Photo Karine Lhémon
Les Innocents - David Noir - Photo Karine Lhémon

De gauche à droite : Angéla Laurier, Jean-François Rey, Sonia Codhant, Philippe Savoir, Jacques Meystre, Any Tingay, David Noir – Les Innocents – David Noir – Photo Karine Lhémon

LES INNOCENT ou «16 à nez noirs»

Des enfants fantômes aux nez noirs comme ceux des koalas forment le nouveau zoo humain.

On s’y touche et s’y fait toucher en un gang bang d’orangs-outangs pas dégoûtang.

Vous pouviez joindre vos corps à nos chairs mêlées, nus si vous vouliez comme à l’aube d’une humanité en transports dans des trains noirs et blancs, fantômes également, vers les camps des débris de nos nuits, quand on était petits. Lire la suite

, , , , ,

Bien haïr en son temps

Le concile d'amour - Anna Brun - No-Naime Cie
Le concile d'amour - Anna Brun - No-Naime Cie

Le concile d’amour d’Oskar Panizza – Anna Brun – No-Naime Cie

Fin de la lecture de Archimondain joli punk de Camille de Toledo

avec sa couverture de Kermit aux seins nus

offert par Sonia Codhant.

Comme quoi les Muppets ont encore leur mot à dire. Aussi triste et mélancolique qu’étrangement rafraîchissant ; la résistance au monstre fluide, empathique et pandémique de la mondialisation depuis les années 80. Donne envie de lire Taz. Une pensée pour Tarkovski et la zone de Stalker. Je me sens encore une fois en retard ; comment se fait-il que rien ne m’ait éclairé à la parution du livre de Hakim Bey en 1985, ni depuis. Lire la suite

, , , , , ,

Appel d’urgence

David Noir - Bites et chatte à mains pleines
David Noir - Bites et chatte à pleines mains

David Noir – Bites et chatte à pleines mains

Comme le fruit d’une moisson païenne

Il est une pièce importante de cette machine de création scénique.

Il permet au travail produit en amont d’être soudain en prise avec un réel démultiplié par le nombre et la variété de ses représentants.
En faisant la jonction entre l’énergie d’une équipe et celle du groupe des spectateurs,
la représentation joue ainsi son rôle d’embrayage, tout comme la répétition, au préalable, entre concepteur et interprètes. Lire la suite