Articles

,

Paris-Normandie

[vc_row][vc_column width= »1/6″][vc_single_image image= »3842″ img_size= »248×135″ link= »http://www.davidnoir.net/presse/ »][vc_single_image image= »748″ img_size= »478×672″ style= »vc_box_shadow_3d » css_animation= »top-to-bottom »][/vc_column][vc_column width= »1/6″ css= ».vc_custom_1438304352015{padding-top: 10px !important;padding-bottom: 10px !important;background-color: #000000 !important;} »][vc_btn title= »La presse des PURITAINS » shape= »square » color= »success » align= »left » i_icon_fontawesome= »fa fa-binoculars » link= »url:http%3A%2F%2Fwww.davidnoir.net%2Fles-puritains-presse%2F|| » add_icon= »true » button_block= »true »][vc_btn title= »La presse des JUSTES-story » shape= »square » color= »danger » align= »left » i_icon_fontawesome= »fa fa-binoculars » button_block= »true » add_icon= »true » link= »url:http%3A%2F%2Fwww.davidnoir.net%2Fles-justes-story-presse%2F|| »][vc_btn title= »La presse des INNOCENTS » shape= »square » color= »purple » align= »left » i_icon_fontawesome= »fa fa-binoculars » button_block= »true » add_icon= »true » link= »url:http%3A%2F%2Fwww.davidnoir.net%2Fles-innocents-presse%2F|| »][/vc_column][vc_column width= »1/6″][/vc_column][vc_column width= »1/2″][vc_wp_search][vc_single_image image= »6122″ img_size= »348×189″ css_animation= »left-to-right »][vc_column_text css_animation= »top-to-bottom »]

« Le songe d’une nudité »

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width= »1/3″][vc_row_inner][vc_column_inner width= »1/4″][vc_facebook][/vc_column_inner][vc_column_inner width= »1/4″][vc_tweetmeme][/vc_column_inner][vc_column_inner width= »1/4″][vc_pinterest][/vc_column_inner][vc_column_inner width= »1/4″][vc_googleplus annotation= »none »][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width= »1/3″][/vc_column][vc_column width= »1/3″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text css= ».vc_custom_1439292426497{padding-top: 8px !important;padding-right: 8px !important;padding-bottom: 8px !important;padding-left: 8px !important;background-color: rgba(255,255,255,0.7) !important;*background-color: rgb(255,255,255) !important;} »]

PARISNORMANDIE le 29.05.2003

Les Innocents de David Noir au Théâtre des 2 rives de Rouen - Photo Paris-Normandie

 » Les Innocents » au Théâtre des 2 Rives de Rouen – Photo Paris-Normandie

Le songe d’une nudité

De 23 h 30 à 3 h 30 du matin, soit quatre heures de performance débridée écrite par David Noir et donnée samedi au Théâtre des 2 Rives.
Son titre, « 16 à Nez Noirs », est passé par
Rouen après Dieppe et avant Avignon off.

« Un théâtre entièrement branlé à la main » explique justement l’auteur pour qualifier cette pièce où les protagonistes jouent dans le plus simple appareil.

Quoi de plus naturel que le costume d’Eve pour mimer l’amour physique.
Le jeu et le texte – qui ne sont pas sans rappeler le théâtre politique et utopiste des années post-soixante-huitardes – ont séduit la cinquantaine de spectateurs encore présents au moment du salut.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][templatera id= »1148″][/vc_column][/vc_row]

, , ,

Sang voix

So Sade © David Noir - Les Camps de l'Amor
So Sade © David Noir - Les Camps de l'Amor

So Sade © David Noir – Les Camps de l’Amor

Quand on pense, il faut écrire

Ça, c’est quand il devient insupportable de dialoguer avec soi-même

Inutile de le faire dans tout autre cas. Inutile, inconcevable, indécent, pollueur à tout crin, inconséquence stupide de le faire pour produire du mot, faire joli, se donner une contenance ou se targuer d’avoir quelque chose à dire. Non, on n’a rien à dire sauf lorsqu’il est parfois nécessaire de se fendre d’un verbiage amoureux. Mais ça, ce n’est pas écrire. Lire la suite