Où ce plancton ?

rorqual_www.scenevivante.com

rorqual_www.scenevivante.com

Ça pourrait être ça ; ça pourrait être autre chose. Je ne crois pas au spectacle, mais au parcours et à l’individu. Ça peut avoir ce titre ou en avoir un autre, ou dix autres ou pas du tout. Je ne crois pas aux vertus rassurantes du cloisonnement et de la notation. Je ne crois pas à la prétendue cohérence des structures narratives, aux esthétiques et aux points de vue sur le monde. Je ne crois qu’à la faiblesse dont l’humain est pétri et sa relative lutte, parfois poussive, parfois cinglante, pour s’inventer des outils et des forces afin de s’en sortir. Je ne crois ni à la vocation, ni au génie, ni aux religions de l’art. Je crois à l’opportunisme et à l’instinct de survie qui poussent à se créer des talents. Je pratique un art de la création à l’envers, qui part de ce qui est pour justifier les histoires que j’invente après coup, pour que d’autres se les racontent un jour à mon sujet. Je crois à ma manière de vivre et à mon seul désir d’être. Je ne crois à rien d’autre. Je suis un plancton ballotté par les vagues et je défie toutes les baleines du monde d’être plus importante que moi.

WEB Errance

David Noir - Cellules souches
David Noir - Cellules souches
David Noir - Cellules souches

Je me mets en ligne comme un amas de cellules retourne à la terre puis un jour à l’espace ; voilà tout le fond de mon geste artistique, sans plus.

C’est cette unique activité de construction et destruction simultanée et spontanée qui m’occupe et m’intéresse. Elle résume l’entièreté de mes liens au monde ; elle synthétise ma vision et mon goût pour ce que doit être une création artistique non volontaire dénuée du souci néfaste de cohérence, bien qu’elle siège partout dans ses plis.

La frontière, l’interface dirait-on aujourd'hui, est la seule chose qui se travaille véritablement.

Tout le reste est déjà là ou arrive à son heure.

point_0

 

 

Quel personnage arrive à son heure ? Allons vers le point 1. Méfions-nous, ceci peut être un faux guidage comme il y en a tant.


David Noir - liens non encore actifs sur les sites