Articles

, , ,

Aller plus loin ?

David Noir - Votre enfant n'a qu'un oeil
David Noir - Votre enfant n'a qu'un oeil - Le Générateur - [ FRASQ ] # 8

Votre enfant n’a qu’un oeil

Ultra-violence artistique

poétique et sociale !

Violence, violence ! Youpi !

Je bondissais dans ma chambre avec le bonheur unique de tabasser tout le monde comme Alex dans « Orange mécanique » au son de « La pie voleuse » de Rossini et de la 9ème du merveilleux Ludwig Van.

Archi-puissance de la théâtralité enfantine !  Lire la suite

, , , , , , , , ,

Journal des Parques J-38

David Noir - Les Parques d'attraction
David Noir - Les Parques d'attraction

A mort le libre arbitre – Any Tingay, Valérie Brancq – Les Parques d’attraction – David Noir – Photos Karine Lhémon

Attentat au pire

Les gens qui connaissent mon travail pensent parfois qu’il porte spécifiquement sur le corps. En fait, je ne crois pas m’intéresser plus au corps qu’aux animaux ou à la nature dans son ensemble, c’est-à-dire de façon profane et relativement lointaine. Non que je ne le souhaiterais pas, mais il me faudrait disposer en stock de quelques vies supplémentaires pour m’y consacrer pleinement.

Lire la suite

, , , , ,

Vœux pour la puissance d’être

David Noir - Voeux - 2013
David Noir - Voeux - 2013

David Noir – Voeux – 2013

Le rêve n’est-il que la virtualité de la vie

en ce sens qu’il semble en avoir les qualité de réalité sans en posséder les vertus d’impacts concrets ?

Le réel, au sens de l’acte, lui est-il forcement supérieur en terme d’efficience ? Serions-nous véritablement chaque jour un peu plus détenteur de cette « second life » qui réside depuis toujours largement dans nos cerveaux mais n’est encore qu’embryonnaire en tant que « produit » effectif dans le creux de nos mains ? Et quels ponts relient ce rêve et sa virtualité au désir d’exister dont nous sommes le siège ? Lire la suite

, , , ,

Les enfants se battent avec la loi

David Noir - Frankenstein flou - La Toison dort
David Noir - Frankenstein flou - La Toison dort

David Noir – Frankenstein flou – La Toison dort

Le sentiment de trahison a été l’un des premiers à se forger en moi

La trahison est une des humeurs les plus intimes que l’on puisse ressentir

Elle prend appui en soi sur deux socles forts dans la construction de l’individu : la légitimité d’être et le besoin de confiance naïve en l’autre, l’ami/e, les compagnon, les partenaires. Grandir est autant apprendre à discerner, se faire respecter, se respecter soi-même, que d’apprendre la méfiance. Lire la suite

,

Aube et prospective

David Noir - Revolver en chocolat
David Noir - Revolver en chocolat

David Noir – Revolver en chocolat – Moulage réalisé pour La Toison dort

4h du matin ; spontanément j’ouvre les yeux

Dans la foulée, je me lève pour vivre.

Un sentiment d’urgence à le faire m’habite. Un peu trop. Je voudrais que ça se calme un peu. Ainsi fait, tout m’irrite, tout m’agresse, une majorité de notre quotidien m’angoisse, mais loin au fond, dans le dédale de mes projets, de mon devenir, tout m’enchante. Lire la suite

, , ,

La nudité : une affaire d’enfance – la poésie : l’instinct de créer l’instant

Enlacement - Valérie Brancq - David Noir
Enlacement - Valérie Brancq - David Noir

Enlacement – Valérie Brancq – David Noir

Nos corps nus, nos sexualités, les fantasmes et tabous générant notre excitation…

bref, nous et nous, en bref

Il semble que les représentations de nos propres corps, arrières pensées et pulsions continuent de nous poser des problèmes avec leurs images ou disons plutôt, avec la nôtre, celle de notre espèce. Lire la suite

, , , , , , , , ,

« … et ce n’est pas assez de bien vivre pour soi »*

David Noir - Femme - masturbation

Femme - masturbation

Mog - Final Fantasy

Étrange hommage

pensera-t-on peut-être

né d’un étrange sentiment après la nouvelle du tremblement de terre qui a secoué ce matin le Japon et le visionnage express de quelques terribles vidéos d’amateurs, témoins du séisme sur place, entrevues via les tweets ou pages facebook de ces inconnus. Lire la suite

, , , , , , , , , , , , , ,

Essentiellement Nu

David Noir nu - autoportrait
David Noir nu - autoportrait

David Noir nu – autoportrait

J’ai toujours haï l’écriture et plus encore le livre

Aujourd’hui, l’un et l’autre m’indiffèrent

Je ne pense pas avoir à dire aujourd’hui beaucoup plus sur un sujet que je connais trop bien et par trop d’évidences, lisibles dans le parcours finalement simpliste qui est le mien. Anti-vocation forcée ; chantage et torture psychologique sous le joug de la vanité d’un père en quête de filiation géniale et pour qui celui qui ne lit, ni n’écrit ne peut être qu’un individu dépourvu de lumière ; un imbécile. Lire la suite

, , , , , , ,

Scènes nationales et solution finale

David Noir - singe nu
David Noir - Singe nu

David Noir – Singe nu

Quand on crée dans un espace national, on ne rencontre pas le public, on rencontre l’état

On est chez l’état. Public et artistes confondus.

C’est lui qui reçoit ; qui dicte les limites et les règles de bienséances. Il ne peut exister que de l’art officiel dans ce contexte. Aucun artiste ne peut s’en affranchir. Il lui faudrait d’abord dégrader et détruire ce lieu d’accueil pour qu’il ne soit plus reconnu comme étant partie de l’état. Lire la suite