Articles

, , , , , , , ,

Journal des Parques J-11

E la nave va - Federico Fellini - 1983
E la nave va - Federico Fellini - 1983

E la nave va – Federico Fellini – 1983

Souquez ferme !

C’est l’ordre que je m’intime à moi-même à un rythme constant, jour après jour, heure après heure, à la fois matelot et capitaine à bord de mon esquif.

Le chenal n’est pas bien large. Même les personnes les plus averties et les plus compréhensives ne peuvent qu’avoir du mal à se figurer l’étroitesse de la marge de manœuvre dont dispose le convoi que représente un projet comme Les Parques d’attraction. Je ne cherche pas, disant cela à larmoyer, ni me faire plaindre ; ce qui ne me serait réellement d’aucune utilité, pas même en tant que cataplasme de l’âme. Lire la suite

, , , , , , , , , , ,

Journal des Parques J-14

David Noir - Médée-Guenon
David Noir - Médée-Guenon

Médée-Guenon par David Noir – « J’ n’attends plus rien » d’après Fréhel – Paroles: Guillermin. Musique: Malleville, Cazaux 1933

Comme un cheval sur le halage, trime et tombe au cours du voyage

La première image qui me soit venue instinctivement quand je me suis mis en tête de créer sur scène le premier épisode de La Toison dort en 2007, dans un lieu de création de Montreuil fièrement nommé La Guillotine, à l’invitation de Philippe-Ahmed Braschi, fut celle d’une guenon anthropomorphique aux attitudes mélodramatiques. Lire la suite

, , ,

La nudité : une affaire d’enfance – la poésie : l’instinct de créer l’instant

Enlacement - Valérie Brancq - David Noir
Enlacement - Valérie Brancq - David Noir

Enlacement – Valérie Brancq – David Noir

Nos corps nus, nos sexualités, les fantasmes et tabous générant notre excitation…

bref, nous et nous, en bref

Il semble que les représentations de nos propres corps, arrières pensées et pulsions continuent de nous poser des problèmes avec leurs images ou disons plutôt, avec la nôtre, celle de notre espèce. Lire la suite

, , , , , , ,

Rien à offrir

Chacun a sa fenêtre - acrylique - David Noir 2009
Chacun a sa fenêtre - acrylique - David Noir 2009

Chacun a sa fenêtre – acrylique – David Noir 2009

Moi mon nom à moi, c’est Bonnie

Menteur

L’histoire que je vais vous raconter bla bla bla … est triste. J’en connais des plus tristes, des moins tristes, des dramatiques. Celle-ci est juste triste. Soit vous vous en foutrez, soit vous voudrez sans doute comprendre cette histoire, parce que la plupart des gens veulent comprendre et pouvoir suivre le déroulement des histoires. Moi, les histoires, je les hais. Au mieux, elles m’indiffèrent. Je n’aime que les caractères, les personnages Lire la suite

, , , , , ,

Simulacres et attitudes sociales : les mauvais spectacles nuisent à l’humain.

Les Innocents - David Noir - Cie La vie est courte - Photo Karine Lhémon
Les Innocents - David Noir - Cie La vie est courte - Photo Karine Lhémon

Les Innocents – David Noir – Cie La vie est courte – Photo Karine Lhémon

Jouer n’est pas faire semblant

Jouer sur une scène, c’est s’amuser « pour de vrai »

Dans le cas contraire, zéro intérêt. Le plateau est un endroit protégé, une petite cellule douillette où l’on peut, où l’on doit, se permettre tout ce qu’il est impossible de faire dans un autre contexte. Prendre ce micro-risque vis-à-vis de soi-même et des autres, c’est la moindre des choses. Lire la suite

, , , , , ,

Où ce plancton ?

David Noir - Rorqual
David Noir - Rorqual

David Noir – Rorqual

Ça pourrait être ça

Ça pourrait être autre chose

Je ne crois pas au spectacle, mais au parcours et à l’individu. Ça peut avoir ce titre ou en avoir un autre, ou dix autres ou pas du tout. Je ne crois pas aux vertus rassurantes du cloisonnement et de la notation. Je ne crois pas à la prétendue cohérence des structures narratives Lire la suite

, , , , , , , ,

Pornographie et vent frais de l’acte gratuit

David Noir - Altéré(s)Go! - Photo Karine Lhémon - Le Générateur
David Noir - Altéré(s)Go! - Photo Karine Lhémon - Le Générateur

David Noir – Altéré(s)Go! – Photo Karine Lhémon – Le Générateur

L’intime qu’on ne pourrait réussir à montrer sans tomber dans la porno… blablablabla…

Une thématique insupportablement naïve, bête, banale et tellement récurrente

« Tu comprends, la suggestion de l’érotisme, c’est tellement plus fort que la brutalité pornographique… »
« Oui, oui, oui … et mon cul ? » répondrais-je sobrement. Lire la suite

, , , , , , ,

Préface dans ta face

David_Noir_Elephant_petrifie_vignette

 

David Noir - Eléphant pétrifié de Roumanie

David Noir – Eléphant pétrifié de Roumanie (D’après photo d’un éléphant naturalisé du Muséum d’Histoire Naturelle de Bucarest)

Les éléphants du pouvoir face à l’isolement de la création scénique

Faire bombance avec culture

À chacun son chemin

Le mien est celui de la brisure poétique et de la confusion volontaire – des arts, des genres, des sens, des sexes, des lieux de l’esprit et du corps et bien sûr, des sentiments.

Lire la suite