Articles

, , , , , , , ,

SCRAP Diary – 01 / Et volent les poissons …

David Noir - Scrap - Collage
David Noir - Scrap - Collage

David Noir – Scrap – Collage

Au cours d’une vie, on ne compte plus les moments où l’on n’est pas soi-même

Même tout seul, on peut avoir le sentiment de n’être pas en phase avec son être profond. On ne s’écoute pas. C’est plus tabou encore que de rêver violer des jeunes filles ou de fantasmer sur les corps des enfants. On ne se rêve pas. Lire la suite

, , , , , , ,

Les Parques – Préparatifs

David Noir - Les Parques d'attraction - Photo Karine Lhémon
David Noir - Les Parques d'attraction - Photo Karine Lhémon

David Noir – Les Parques d’attraction – Photo Karine Lhémon

Introduction au journal de bord

Je prends quelques minutes pour rédiger ce post

En écrivant ces mots, j’ai l’impression d’être un prisonnier ou un clandestin profitant d’une baisse de la vigilance de ses gardiens pour communiquer avec l’extérieur un court instant. En réalité, c’est un peu ça, même si je ne m’en plains pas. Comment le pourrais-je ? C’est à la fois mon choix et ma drogue que de créer. Mais comme pour toute addiction, est-ce réellement un choix que d’y avoir plongé ? Lire la suite

, , , , ,

Juste savoir qu’existent les poissons

David Noir - Cousteau
David Noir - Cousteau

David Noir – Cousteau

Oh les banalités ! Oh les conneries !

Oh j’en ai marre, mais ce que j’en ai marre !

ça pue ; ça pue ; ta connerie d’expression au poste qui va tout droit dans ta connerie de micro que tu tiens à bout de main. Ta gueule une bonne fois, putain ; ta gueule ; ta gueule ; ta gueule. Comédien, écrivain, artiste, politique, sociologue, psychanalyste, ouvrier, syndicaliste, pauvres et riches, mais fermez vos gueules et qu’on ne vous entende plus. On. Moi. Le monde du silence. Cousteau sans son chapeau et le son baissé. Juste les poissons. Lire la suite