Articles

, , , , , , , , , , , , ,

Journal des Parques J-9

David Noir - 1985
David Noir - 1985

En version « Homme qui venait d’ailleurs » avec mon amie Rania la veille de « l’incident »

Comme la silhouette d’un rocher

dont la forme particulière et familière émerge, m’indiquant que nous entrons dans la zone littorale, le cap symbolique de la dizaine de jours nous séparant du terme du voyage vient d’être passé. Lire la suite

, , , , , , , ,

La menace de l’autre ou comment se fuir quand on s’est soi-même rencontré à travers des regards étrangers ?

David Noir - Projet Jazon - Répétitions

 

David Noir - Projet Jazon - Répétitions

David Noir – Projet Jazon – Répétitions

Ne pas répondre aux exigences des autres est le début de mon plaisir

C’est la grande idée à creuser pour sortir de la dépendance et de la haine.

Le tunnel de la liberté. Pas de pardon pour la culpabilité.

S’occuper de soi enfin. Vraiment de soi. De son beau soi fait à sa propre image Lire la suite

, , , , , , , ,

À mes yeux

David Noir _ Jazon dans "La Toison dort"
David Noir - Jazon dans "La Toison dort"

David Noir – Jazon dans « La Toison dort »

Il est fréquent de rencontrer chez un public, amateur et professionnel confondus,

le désir et l’attente d’être bouleversé

secoué émotionnellement ou emporté par une spirale de sentiments grandioses face au spectacle auquel il est venu assister. C’en serait presque une loi, un gage absolu de qualité. La chose représentée n’aurait de sens – d’autant plus dans le cas de propositions abstraites qui en seraient par là, sauvées – que si elle provoquait cette secousse Lire la suite