Articles

,

Semaine des Spectacles

par Jean-Louis Châles

« PETITES MUSIQUES AMÈRES »

Semaine des Spectacles

Provence Côte d’Azur

Du Mercredi 17 au Mardi 23 Juillet 2002
THÉÂTRE AVIGNON
PETITES MUSIQUES AMÈRES

(…) C’est précisément parce qu’ils refusent en bloc ce système, cette vie basée sur le profit et le sexe dénué d’amour, imposée par leurs aînés, que la Compagnie endiablée La Vie Est Courte joue à corps perdus Les Justes-Story. Un spectacle porno-trash à réserver strictement aux adultes, gorgé d’une poésie dense, celle de David Noir. Voyeurs s’abstenir. Malheureux dévorés de haine, entrez assister à cette cérémonie clownesque et d’une rare violence. L’ombre de Jean Genet et de Baudelaire plane sur un spectacle qui peut révulser ou enchanter. Vous voilà prévenus. (20H au Pulsion Théâtre).

Jean-Louis CHÂLES
,

Semaine des Spectacles

par Jean-Louis Châles

« PETITES MUSIQUES AMÈRES »

Semaine des Spectacles

Provence Côte d’Azur

Du Mercredi 17 au Mardi 23 Juillet 2002
THÉÂTRE AVIGNON
PETITES MUSIQUES AMÈRES

(…) C’est précisément parce qu’ils refusent en bloc ce système, cette vie basée sur le profit et le sexe dénué d’amour, imposée par leurs aînés, que la Compagnie endiablée La Vie Est Courte joue à corps perdus Les Justes-Story. Un spectacle porno-trash à réserver strictement aux adultes, gorgé d’une poésie dense, celle de David Noir. Voyeurs s’abstenir. Malheureux dévorés de haine, entrez assister à cette cérémonie clownesque et d’une rare violence. L’ombre de Jean Genet et de Baudelaire plane sur un spectacle qui peut révulser ou enchanter. Vous voilà prévenus. (20H au Pulsion Théâtre).

Jean-Louis CHÂLES
, , , ,

L’Ovule et le Narcisse

David Noir - L'art est nié -La Toison dort - Photo Karine Lhémon
David Noir - L'art est nié -La Toison dort - Photo Karine Lhémon

David Noir – L’art est nié -La Toison dort – Photo Karine Lhémon

Je suis un ovule qui engendre des champs de narcisses stériles

Je domine, m’a-t-on dit un jour. Whouaf wouaf ! La bonne blague.

Créer du spectacle ou du lien participe de la même chimie. S’il était vrai que je domine ce serait à travers le désir d’être fécondé, par appétit d’en apprendre plus, de m’amuser plus, d’échanger plus, de jouir plus. Les narcisses ne régénèrent qu’eux-mêmes, jouissent de ce petit dépassement de s’être entrevus dans la glace. Lire la suite

, , , , ,

Une rencontre

David Noir et fils - Altéré(s)Go! - Le Générateur - Photo Karine Lhémon
David Noir et fils - Altéré(s)Go! - Le Générateur - Photo Karine Lhémon

David Noir et fils – Altéré(s)Go! – Le Générateur – Photo Karine Lhémon

Une rencontre

Il n’en faut parfois pas davantage pour réinsuffler l’énergie qui, fatalement, finit par faire défaut pour poursuivre un périple scénique.

Sans une telle opportunité de renaissance, le circuit est bien huilé et fatal : le désir s’étiole, puis gangrène la croyance, la confiance ; mange les forces. Puis, sans de nouvelles perspectives, c’est peu à peu, le placard pour les costumes, le tiroir pour le manuscrit, les oubliettes d’une cave pour le décor, le sage rangement méthodique et sans joie pour les cd audio, les fichiers informatiques, les supports vidéos, quand ce n’est pas directement la déchetterie pour les accessoires encombrants. Lire la suite