[vc_row][vc_column width=”1/6″][vc_single_image image=”3842″ img_size=”248×135″ link=”http://www.davidnoir.net/presse/”][vc_single_image image=”748″ img_size=”478×672″ style=”vc_box_shadow_3d” css_animation=”top-to-bottom”][/vc_column][vc_column width=”1/6″ css=”.vc_custom_1438304352015{padding-top: 10px !important;padding-bottom: 10px !important;background-color: #000000 !important;}”][vc_btn title=”La presse des PURITAINS” shape=”square” color=”success” align=”left” i_icon_fontawesome=”fa fa-binoculars” link=”url:http%3A%2F%2Fwww.davidnoir.net%2Fles-puritains-presse%2F||” add_icon=”true” button_block=”true”][vc_btn title=”La presse des JUSTES-story” shape=”square” color=”danger” align=”left” i_icon_fontawesome=”fa fa-binoculars” button_block=”true” add_icon=”true” link=”url:http%3A%2F%2Fwww.davidnoir.net%2Fles-justes-story-presse%2F||”][vc_btn title=”La presse des INNOCENTS” shape=”square” color=”purple” align=”left” i_icon_fontawesome=”fa fa-binoculars” button_block=”true” add_icon=”true” link=”url:http%3A%2F%2Fwww.davidnoir.net%2Fles-innocents-presse%2F||”][/vc_column][vc_column width=”1/6″][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_wp_search][vc_single_image image=”6122″ img_size=”348×189″ css_animation=”left-to-right”][vc_column_text css_animation=”top-to-bottom”]

Le songe d’une nudité”

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/3″][vc_row_inner][vc_column_inner width=”1/4″][vc_facebook][/vc_column_inner][vc_column_inner width=”1/4″][vc_tweetmeme][/vc_column_inner][vc_column_inner width=”1/4″][vc_pinterest][/vc_column_inner][vc_column_inner width=”1/4″][vc_googleplus annotation=”none”][/vc_column_inner][/vc_row_inner][/vc_column][vc_column width=”1/3″][/vc_column][vc_column width=”1/3″][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text css=”.vc_custom_1439292426497{padding-top: 8px !important;padding-right: 8px !important;padding-bottom: 8px !important;padding-left: 8px !important;background-color: rgba(255,255,255,0.7) !important;*background-color: rgb(255,255,255) !important;}”]

PARISNORMANDIE le 29.05.2003

Les Innocents de David Noir au Théâtre des 2 rives de Rouen - Photo Paris-Normandie

” Les Innocents” au Théâtre des 2 Rives de Rouen – Photo Paris-Normandie

Le songe d’une nudité

De 23 h 30 à 3 h 30 du matin, soit quatre heures de performance débridée écrite par David Noir et donnée samedi au Théâtre des 2 Rives.
Son titre, « 16 à Nez Noirs », est passé par
Rouen après Dieppe et avant Avignon off.

« Un théâtre entièrement branlé à la main » explique justement l’auteur pour qualifier cette pièce où les protagonistes jouent dans le plus simple appareil.

Quoi de plus naturel que le costume d’Eve pour mimer l’amour physique.
Le jeu et le texte – qui ne sont pas sans rappeler le théâtre politique et utopiste des années post-soixante-huitardes – ont séduit la cinquantaine de spectateurs encore présents au moment du salut.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][templatera id=”1148″][/vc_column][/vc_row]

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.